Blog

Check-list pour s’implanter à l’étranger

Si la taille réduite des entreprises marocaines a souvent été considérée comme une contrainte pour leur développement à l’international, les PME génèrent aujourd’hui 37 % des exportations du Royaume du Maroc. L’internationalisation de votre activité peut être un véritable levier de développement si vous disposez de moyens suffisants et d’une ambition ciblée.

Face à la complexité des démarches administratives, de nombreux entrepreneurs hésitent à se lancer dans l’aventure internationale. Voici une check-list pour vous guider dans les étapes de la mise en œuvre de votre projet d’internationalisation.

La chasse aux informations

  • Renseignez-vous sur le pays dans lequel vous souhaitez vous implanter. Votre projet doit tenir compte des spécificités culturelles du pays, de la situation politique et économique, de la pratique des affaires, des habitudes de consommation, etc.
  • Réalisez une étude de marché pour déterminer le potentiel de votre activité et étudier la concurrence.
  • S’informer sur la réglementation en vigueur : cadre juridique, fiscalité, procédures douanières, etc.

Chercher un accompagnement

  • Sollicitez des organismes spécialisés dans le conseil et l’accompagnement comme les Chambres de Commerce et d’industrie, les banques, les consultants privés, etc.
  • Suivez une formation pour vous aider à vous développement à l’international comme une formation à l’export, au commerce international, etc.

Choix de la structure juridique

  • Si votre entreprise fait ses premiers pas à l’international, un bureau de liaison peut suffire pour commercialiser vos produits à l’étranger.
  • Si vous souhaitez renforcer votre activité, la création d’une succursale constitue la meilleure solution.
  • Si vous êtes déjà implanté à l’étranger, une filiale vous offrira une plus grande autonomie par rapport à la maison mère.
  • Si vous souhaitez entrer dans un marché particulier, il peut être judicieux de vous associer avec un partenaire local pour bénéficier de ses connaissances du terrain.
  • Attention, certains pays imposent que l’actionnaire majoritaire de l’entreprise soit d’origine locale.

Financement du projet

  • Cherchez les aides et les financements dont vous pouvez bénéficier auprès des banques et d’autres organismes spécialisés.
  • Assurez votre investissement à l’étranger auprès des organismes compétents.

Gestion des ressources humaines à l’échelle internationale

  • Allez-vous recruter ou envoyer vos collaborateurs à l’étranger ? Si vous optez pour recruter localement, renseignez-vous sur le droit du travail local. Si vous pensez envoyer vos collaborateurs à l’étranger, vous devrez choisir le détachement (le collaborateur reste dans es effectifs de la société mère) ou l’expatriation (le collaborateur est employé par la société qui l’accueille à l’étranger).
  • Si vous envoyez vos collaborateurs, pensez à initier les demandes de visa correspondantes ou de permis de travail.
  • Offrez une formation à vos collaborateurs pour les sensibiliser à la culture locale, à la langue et aux mesures de sécurité dans le pays d’accueil.
  • Dans le cadre de votre projet de développement à l’international, pensez à garantir une couverture sociale à vos salariés.
  • Dotez votre entreprise d’une solution de gestion complète permettant de centraliser les informations sur votre activité à l’étranger afin d’effectuer le suivi de ses performances à distance.

Derniers détails

  • Définissez quelles seront vos méthodes de distribution sur le terrain.
  • Budgétisez vos besoins en traduction pour traduire vos offres, plaquettes commerciales, site web, etc.
  • Ouvrez un compte bancaire pour votre entreprise à l’étranger.
  • Déposez votre marque à l’international.

Les démarches liées à l’internationalisation n’ont désormais plus de secrets pour vous. Pour la réussite de votre projet, il est indispensable de vous faire accompagner par des organismes spécialisés qui sauront vous orienter vers la solution la mieux adaptée pour votre activité.

Enfin, qui dit « international » dit « mobilité ». En tant que dirigeant, vous devrez garder un œil sur les activités de la maison mère et celles de l’entreprise implantée à l’étranger. Pour piloter une partie de votre entreprise à distance et permettre à vos collaborateurs de centraliser les données liées à la vente sur ce nouveau marché, équipez-vous d’une solution de gestion complète qui vous permettra d’être présent sur tous les fronts.