Blog

De l’interêt du braistorming

Le concept et les origines du brainstorming :

Alex Osborn, l’inventeur du brainstorming, était le président d’une agence de publicité new-yorkaise: BBDO. Il avait fait la constatation que pendant les réunions de recherches d’idées, très fréquentes dans ce métier particulier, la plus grande partie de l’énergie des collaborateurs était dépensée dans les critiques destructrices des idées des autres. Utilisée pour la première fois en 1938, le brainstorming est, d’après son étymologie, l’utilisation du cerveau pour s’attaquer à un problème.

Le brainstorming et le principe du jugement différé :

Toutes les séances de recherches d’idées serait désormais divisées en 2 parties: l’inventaire puis la critique. Le brainstorming serait donc un moyen d’obtenir un très grand nombre d’idées d’un petit groupe de personnes en peu de temps grâce au pouvoir d’association des idées de chacun des membres du groupe. Si, de façon individuelle, une idée peut mener à une autre idée, en groupe, il se produit le même phénomène et la synergie de ce pouvoir multiplie de façon exponentielle la créativité du groupe.

Quel est le rôle de l’animateur dans une séance de brainstorming ?

  • Il prépare la séance de recherche d’idées.
  • Il s’occupe des aménagements du local (table en U, des tableaux ou de grandes feuilles).
  • Il se doit de démontrer un enthousiasme communicatif et il doit être familier avec la méthodologie du brainstorming.
  • Il  se nomme un assistant dont le rôle sera d’être une sorte de secrétaire et d’écrire sur le tableau ou sur un grande feuille les idées qui sont émises par le groupe.

Quelle sera la composition du groupe ?

  • Le groupe idéal ne doit pas être trop nombreux ni avec trop peu de membres (environ 6/10 personnes).
  • Les membres participants au brainstorming doivent, dans la mesure du possible, avoir un statut homogène: niveau scolaire équivalent, revenu similaire, etc. afin d’éviter que des gênes ne freinent la spontanéité.
  • Il est préférable de former des groupes mixtes (hommes/femmes) dont la connaissance du problème, de la situation varierait de familier à peu familier.

Comment s’effectue l’étape du débriefing lors du brainstorming ?

Une fois que toutes les idées du brainstorming sont collectées, elles sont regroupées

en différentes catégories et les membres du groupe passent au crible les idées de chacune des catégories avec des critères qui sont définis par avance. Les critères souvent utilisés sont :

  • L’idée est PERTINENTE (en regard du problème initial).
  • L’idée est RÉALISTE (en termes de ressources financières, matérielles et humaines).
  • L’idée est ACCEPTABLE (en regard des valeurs des membres et des personnes qui sont concernées par le problème initial).
  • L’idée est RÉALISABLE (tout autre critère que vous jugerez utile suite à votre séance de brainstorming).

Ce n’est uniquement si cette dernière étape est réalisable que l’on peut enfin envisagé la mise en place de l’idée ou des idées qui ont remplies le plus de critères. La phase du brainstorming est bien évidemment suivi de l’étape de mise en place qui sera elle même précédée par une autre étape qui est celle de l’évaluation des ressources et moyens existants: Financiers, humains, infrastructures, logistiques…

En tout cas, si vous êtes à la recherche d’idées pour un problème précis vous pouvez toujours faire un brainstorming efficace en suivant les recommandations faites dans cette article ou bien vous pouvez toujours avoir recours à une boîte de communication !