Blog

Les Possibilités de Financement au Maroc pour la Création d’Entreprise

Trouver un financement au Maroc pour créer son entreprise constitue un défi à part entière, une épreuve. En effectuant quelques recherches et en y dédiant du temps, il est évident que les moyens de financement sont bel et bien présents, et en grand nombre. Cependant, les solutions de financement ne couvrent généralement pas la totalité de l’investissement et les recherches peuvent retarder le démarrage du projet de création d’entreprise. Voici quelques pistes pour trouver rapidement un financement au Maroc et découvrir quelques sont les solutions offertes par le Royaume.

La stratégie de financement au Maroc fait partie intégrante du projet de création d’entreprise. Sans investissement, le projet peut être retardé, voire annulé. Bien souvent, la première étape consiste à observer les possibilités d’autofinancement même si, la plupart du temps, il est rare de pouvoir apporter soi-même la totalité des moyens nécessaires. Le réflexe suivant est de mener son enquête auprès de l’entourage proche, amis ou famille, pour voir si certains sont intéressés par l’idée d’investir dans le projet. Enfin, si la totalité des moyens n’est toujours pas couverte, la solution finale reste l’emprunt bancaire. Ce dernier est cependant accordé dans des conditions spécifiques et il est essentiel de respecter les exigences de la banque telles que l’apport personnel minimum ou encore l’hypothèque sur ses biens en qualité de caution.

Le besoin de financement au Maroc a amené le système bancaire marocain a instauré des moyens spécifiques dédiés aux entrepreneurs. Sous certaines conditions, la grande majorité des banques du Royaume accordent un crédit à moyen/long terme pouvant atteindre jusqu’à 70% de l’investissement. Des produits spéciaux ont été créés grâce à l’association de l’Etat et des entités bancaires comme par exemple le Crédit Jeunes Promoteurs. Pour en bénéficier, il faut avoir entre 20 et 45 ans, bénéficier de la nationalité marocaine et avoir obtenu un diplôme d’enseignement supérieur ou encore une qualification professionnelle. Cette solution permet d’aider l’entrepreneur à hauteur de 90% du montant du projet avec un plafond de 1 million de Dirhams. Les entreprises publiques du Maroc participent elles-aussi à la politique d’ouverture du pays en proposant aux jeunes de concrétiser leur projet de création d’entreprise. L’association Maroc Télécom a par exemple mis en place un système de soutien financier concernant les personnes âgées entre 20 et 39 ans de nationalité marocaine en leur octroyant un montant maximum de financement de 100 000 Dirhams sans intérêts. Les projets se démarquant par leur côté novateur dans les secteurs de l’ingénierie, les sciences ou les technologies d’information et de communication peuvent bénéficier du Fonds Sinhibad. Sous forme de prise de participation, cette entité propose un financement compris entre 10 et 35% du capital nécessaire avec un plafond de 4 millions de Dirhams.

Les solutions de financement au Maroc sont multiples. Pour les découvrir, il est nécessaire de bien s’informer auprès des banques, des associations ou encore de la Caisse Centrale de Garantie qui propose des crédits destinés au financement des créations d’entreprises à hauteur de 90% de la somme totale et des conditions spéciales telles que le paiement différé. Si le système financier prend part à la création d’entreprise il ne faut pas oublier cependant que quel que soit le moyen dont l’entrepreneur pourra bénéficier il est indispensable d’apporter une mise de départ.