Blog

Comment et pourquoi tester un logiciel de facturation ?

Dans l’esprit du prospect, il est important pour lui de tester un service ou produit avant d’y adhérer et de l’acquérir. Cette démarche est parfaitement logique, car il y a toujours des réticences quand il s’agit d’acheter un nouveau service, et en l’occurrence, un logiciel de facturation.

Sur le marché, il existe plusieurs logiciels de facturation. Ces logiciels automatisent l’édition de vos factures. Ils vous permettent à l’aide d’un tableau de bord et de rapports automatisés d’avoir une vision 360° de votre activité.

Mais comment bien tester un logiciel de facturation de manière efficace ?

Nous allons voir ensemble à travers cet article, les différents points importants pour bien tester un logiciel.

On vous dira tout ce qu’il faut savoir !

1. Le test d’une version complète du logiciel de facturation

On retrouve en général deux versions pour chaque logiciel de facturation. Une version qui fait office de démonstration, et qui a des fonctionnalités limitées. Et une version complète, qui est la version opérationnelle avec toutes les fonctionnalités.

Pour bien tester un logiciel de facturation, il est impératif de l’essayer dans sa version intégrale, regroupant l’ensemble de ses volets. Cela permet à l’utilisateur d’avoir une vue d’ensemble sur toutes les fonctionnalités disponibles, afin de se forger un avis définitif sur le logiciel de facturation. Une version qui fait office d’une démonstration ne sera jamais plus convaincante qu’une version intégrale d’un logiciel de facturation. Idem pour une version de démonstration limitée à quelques heures. Cela ne sera aucunement suffisant pour que l’utilisateur puisse bénéficier d’une vue sur tous les volets du logiciel.

L’utilisateur doit pouvoir tester le logiciel en situation réelle pendant au moins une semaine, ceci lui permettra de se familiariser avec l’interface. C’est dans ce sens, qu’une version complète de plusieurs jours pourra proposer à l’utilisateur un panorama de toutes les possibilités incluses dans un logiciel de facturation. Vers la fin de la période d’essai, l’utilisateur pourra à ce moment décider d’acquérir le logiciel de facturation si sa prise en main était satisfaisante.

2. Tester toutes les fonctionnalités du logiciel

Pour répondre à la question : « Ai-je bien testé le logiciel de facturation ? », il est fondamental d’avoir utilisé l’ensemble de ses fonctionnalités. Vous pouvez vous familiariser avec l’utilisation du logiciel graduellement. C’est ce qui va influencer positivement ou négativement l’expérience client.

Il est recommandé de tester le maximum de fonctionnalités possibles, pour savoir si l’outil répond au besoin de l’entreprise. Sinon, vous n’aurez pas un avis tranché au sujet du logiciel.

Il ne faut pas hésiter à refaire une même tâche pour s’assurer que l’interface est intuitive et vous aidera à gagner du temps lors de votre gestion quotidienne.

Le test doit être global et ne doit pas se passer comme une « dégustation ». Au contraire, le test d’un logiciel de facturation doit être rigoureux comme si vous le possédiez déjà. Simuler le maximum de situation possible, pour voir si le logiciel répond correctement et de manière automatisée à vos requêtes.

Il arrive aussi qu’une fonctionnalité soit mieux optimisée qu’une autre présente dans le même logiciel de facturation. Ces défauts ne sont pas cernables dès les premières minutes d’utilisation d’un logiciel. Il se pourrait qu’un utilisateur soit enthousiaste au début, mais à force de tester le logiciel, son avis devient plus mitigé. C’est pour cela qu’il ne faut jamais se baser sur une fonctionnalité pour trancher un avis sur un logiciel. Ce n’est qu’après avoir tester toutes les fonctionnalités, qu’un utilisateur peut avoir un avis solide sur le logiciel en question.

3. Vérifier la conformité avec la loi

Il est sans dire qu’un logiciel de facturation doit respecter à la lettre la TVA, et doit lutter contre toutes les pratiques de fraudes courantes. La conformité doit englober les mentions légales obligatoires sur la facture, numérotation, ICE des clients, etc. C’est l’un des premiers points à tester lors d’une édition de facture. Son absence signifie que le logiciel n’est pas en conformité avec la loi en vigueur, et donc à éviter.

4. L’ergonomie du logiciel doit être impeccable

La fluidité du logiciel est un critère déterminant pour bien tester son logiciel de facturation. En effet, si le logiciel souffre de nombreuses latences dans son exécution, il ne pourra pas vous convaincre. La rapidité dans l’exécution est incontournable sur un logiciel pour gagner du temps.

Par rapport à un travail manuel, ou effectué avec des outils plus rudimentaires, le logiciel de facturation doit vous apporter de la souplesse et gain de temps considérable. Travailler avec un logiciel est censé faciliter la facturation et améliorer le workflow de votre entreprise, la différence doit se sentir dès la prise de main.

Si le test s’avère peu concluant par rapport à la fluidité, à quoi bon payer pour un logiciel qui n’apporte pas le confort escompté par l’utilisation.

5. Confort d’utilisation

Un autre aspect capital pour un logiciel de facturation, c’est sa navigation intuitive. Le logiciel doit être pensé pour le confort d’utilisation, et donc optimisé pour l’expérience client. Le logiciel doit être pensé pour faciliter l’exécution des tâches en un moindre temps.  Il est important de prendre en considération ce point, car le logiciel de facturation va être utilisé quotidiennement. De là, il faut que la navigation y soit irréprochable pour l’utilisateur pour un maximum de confort.

Si pendant le test vous n’arrivez pas à vous repérer entre un tableau de bord laborieux, des fonctionnalités mal intégrées et des difficultés dans l’exécution, passez votre chemin. Un logiciel de facturation doit à l’aide de son automatisation, faciliter le volet de la facturation, et non pas le rendre plus difficile.

6. Démonstration personnalisée

Vous avez testé le logiciel pendant plusieurs jours ? Cela était concluant et le logiciel répond à tous vos critères de choix, mais vous avez encore quelques questions ? Faites appel aux conseils de l’éditeur. Un conseiller pourra vous faire une démonstration personnalisée et ciblée. Si votre demande est prise au sérieux et traitée rapidement, cela est un gage de confiance pour la suite. Que vous soyez seul ou en équipe, vous bénéficiez de l’expertise d’un conseiller qui prendra en considération votre secteur d’activité et vos process pour éclairer les zones d’ombre.

Avec Manageo, vous avez la possibilité de tester tous les points importants que nous venons de voir. S’appuyer sur une automatisation à toute épreuve, Manageo vous offre une expérience client sans pareille. Contrairement aux différents logiciels de facturation disponibles sur le marché, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances approfondies en comptabilité pour maîtriser Manageo. Simple et efficace, ce dernier saura vous séduire et vous apporter les solutions escomptées pour automatiser votre facturation. Vous pouvez solliciter sans attendre le test gratuit du logiciel en vous inscrivant sur Manageo, c’est sans engagement et en toute simplicité.

Démarrer la démonstration Parler à un conseiller