Surmonter la peur de l’échec

Dans notre société marocaine, trop de personnes ont peur de l’échec. Je connais de nombreuses situations où les gens s’en tiennent à une profession qu’ils n’aiment pas afin d’éviter de sortir de leur zone de confort. En tant qu’entrepreneur, des amis et des collègues me disent qu’ils veulent un jour créer leur propre entreprise, mais ils ont du mal à quitter le confort d’un salaire stable.

Ayez un plan clair et précis

Le meilleur conseil que je peux donner à quelqu’un qui craint l’échec est d’élaborer un plan. Cette feuille de route ne doit pas être parfaite, mais elle devrait avoir suffisamment de détails. Il est important que nous connaissions la destination et l’objectif final (indépendante financière, mobilité, …). Une fois que nous aurons la vision en tête, nous saurons ce qu’il faut pour y arriver. Il est évident que le chemin ne sera pas facile, mais il est beaucoup plus facile d’atteindre une cible lorsque nous sommes engagés à 100% pour réaliser un objectif.

Lors de la construction du plan, il est essentiel que vous soyez prêt à ce que quelque chose tourne mal. Par conséquent, assurez-vous qu’il y a un Plan B, un Plan C et un Plan D, etc., inclus dans le plan dès le départ.

Penser qu’un business plan va se réaliser avec les charges et les produits estimés à l’avance sur 5 ans est de l’ordre de la science fiction.

Savoir quand faire un pas en arrière

Par moment, vous serez confrontés à des obstacles que vous n’arriverez pas à surmonter et même après plusieurs tentatives. Vous serez certains qu’il y a une réponse à vos problèmes, mais vous ne pourrez pas l’identifier. Vous serez confiants dans vos compétences et votre motivation, mais vous n’arriverez pas à percer.

Le conseil qui a fonctionné pour moi est de prendre du recul par rapport au problème. Il était nécessaire de se dégager de la situation. J’essayais de résoudre le problème en faisant la même chose à chaque fois. Je pouvais travailler dur chaque jour, mais les résultats étaient les mêmes. J’ai finalement décidé de m’éloigner de la situation pendant quelques jours, ce qui m’a permis d’envisager d’autres options.
Fait intéressant, la réponse à l’un de mes principaux obstacles m’a été présentée des mois plus tôt, mais je n’étais pas prêt à écouter le conseil. Avec un esprit ouvert, je suis retourné à l’avis d’un mentor, et l’ai essayé. Un ou deux mois et j’avais sorti la tête de l’eau, et l’entreprise a commencé à prospérer.

Pour certaines personnes, la réponse est plus facile et plus rapide. Pour moi, il a fallu plus de temps pour l’identifier. Cependant, les nombreuses erreurs que j’ai commises en cours de route ont confirmé les approches qui ne fonctionneraient pas. Aujourd’hui, je suis toujours confronté à une tonne de défis, mais je fais un meilleur travail en apprenant à les surmonter.

Ma recommandation est d’aller de l’avant, même lorsque le défi semble insurmontable. Il existe toujours un moyen de réussir. Sachez que l’énergie utilisée pour surmonter les obstacles vous préparera à des défis encore plus difficiles sur la route.

Eh oui, sinon ça serait trop facile.